Translate

Visites

mardi 28 novembre 2017

Je t'ai dans la peau... (...et jusqu'au bout des ongles)

Fuck it - Body Painting Ben Sétif


En aparté...

   Reprendre sa vie en main, se relever, aller de l'avant, reprendre goût à la vie et à l'envie... tout cela est important. Mais se reconstruire passe aussi par l'estime de soi. Et pour la retrouver il faut avant tout apprendre à renouer avec son corps meurtri, se le réapproprier.
J'ai ce sentiment qu'il ne m'appartient plus, brisé par le cancer et laissé entre les mains de la médecine pendant tellement longtemps... et elle me l’a rendu en piètre état...

   Pour reprendre possession de mon enveloppe charnelle j'ai décidé de prendre soin de moi, d'elle. De l'écouter à nouveau et de répondre à ses besoins les plus primaires. Alors je m'autorise un petit massage de temps en temps ou bien quelques heures au spa à de rares occasions.
Mais avant tout cela passe par les soins du quotidien.
Cela n'est pas si simple qu'avant. Les traitements ont rendu la peau fragile, plus sensible et malheureusement certains effets sont irréversibles. Il faut bien souvent changer sa manière de faire et utiliser des produits adaptés.

Hydratation

   Le premier et essentiel besoin du corps pendant et après les traitements c'est de l'hydrater. On nous conseille de boire énormément d'eau durant les soins (jusqu'à 3 litres par jour) et moi qui étais un vrai chameau, aujourd'hui j'ai l'impression de ne jamais étancher ma soif ! Je bois de l'eau de jour comme de nuit...
Mais cela ne suffit pas.
La peau s'assèche. J'avais déjà la peau de croco sur les jambes en hiver avant la maladie, mais aujourd'hui c'est toute la peau qui me tiraille.
Et quand on habite à Montpellier, l'eau de la douche est très calcaire et cela a un effet asséchant. Idem pour les savons et gels douches classiques alors j'ai opté pour des savons sans savons, surgras et vendus en pharmacie ou parapharmacie. Il en existe également pour le visage.

   Et à la sortie de la douche, prendre la première crème hydratante qui me passe sous la main n'est plus envisageable. D'une part il faut en choisir une adaptée à l'état post-traitement (chimiothérapie et radiothérapie), plus riche et contenant des éléments réparateurs, et d'autre part nous pouvons développer certaines intolérances.
Pour le visage, j'utilise d'abord un brumisateur d'eau thermale puis une crème hydratante aussi à base d'eau thermale (Roche Posay ou Uriage). J'ai également testé la routine visage de Même et elle fait très bien l'affaire. Les traitements de chimio sont photosensibilisants donc une crème avec un SPF important est l'idéal.
Pour le reste de la peau, j'alterne entre un gel d'Aloé Vera et de l'huile d'amande douce (bio de préférence).

Petit panel des soins quotidiens


Cheveux et cuir chevelu

   Avec l'alopécie, il faut prendre soin de son cuir chevelu et l'hydrater. L'huile d'amande douce, l'huile de ricin et les laits hydratants (Uriage, Avène ou La Roche-Posay) permettent de soulager les démangeaisons. J'ai découvert en fin de traitements la brume pour cuir chevelu de Même Cosmetics, et c'est un vrai bonheur !
Très efficace même durant la période de repousse. Je l'utilise toujours car j'ai encore des crises de démangeaisons.
Entre la chimio et les anesthésies, le cuir devient très sensible et parfois des pellicules apparaissent. Quand les cheveux repoussent il faut aussi en prendre soin, leur donner un petit coup de pouce, les protéger, les nourrir. J'ai donc continué régulièrement des masques à l'huile de ricin, laissés poser toute la nuit. J'utilise également des shampoings adaptés, il en existe différentes gammes en pharmacie.

Pieds et mains

   Chez moi, la peau des pieds et des mains est la plus sensible mais cela depuis toujours. J'utilise donc des crèmes ou baumes très riches pour les hydrater et les réparer. Entre les produits de chimio et les pieds dans la glace (pour lutter contre le syndrome pieds-mains), j'ai même eu le droit à des crevasses !
Mes trois produits miracles à poser en couche épaisse : Xémose cérat d'Uriage, Cicaplast Baume de La Roche-Posay et Cicalfate d'Avène.
Mes ongles aussi en ont bien bavé, ils ne s'en sont d'ailleurs pas tous encore remis ! J'utilisais quotidiennement une huile de vitamines E avec un applicateur pinceau. Les vernis spéciaux à base de Silice ont bien contribué à les protéger. Je les ai utilisés jusqu'à 4 mois après la fin des traitements. Eyes Care propose une large gamme de coloris mais petit coup de cœur pour les vernis La Roche-Posay car même si les couleurs sont plus limitées, la tenue est impeccable !
Et puis pour améliorer leur repousse et palier aux soucis types ongles incarnés, je suis allée voir un podologue. Indispensable à mon avis mais malheureusement absolument pas pris en charge par la sécu... Certaines mutuelles peuvent rembourser une partie de la consultation, sinon il faut compter à peu près une trentaine d'euros.

Les sécheresses vaginales

   Et oui, les problèmes de sécheresses concernent la peau mais également les muqueuses. Au niveau buccal, je n'ai plus de soucis mais je sais qu'il existe des gels si besoin. En ce qui concerne les muqueuses nasales un coup de spray à l'eau de mer ou un peu de vaseline dans les narines et ça repart. Mais les sécheresses vaginales sont bien plus contraignantes et douloureuses et ont de nombreuses conséquences : irritations, démangeaisons, hypersensibilités, rapports sexuels douloureux, mycoses, etc.
Mais il y a des solutions ! La première des choses à faire est de consulter son gynéco pour en parler et trouver les traitements adaptés. Le plus souvent des cures de probiotiques pour refaire la flore vaginale et éviter le développement des champignons.
Mais aussi utiliser des crèmes vaginales hydratantes (Replens), des tampons à base de probiotiques (Florgynal) et du gel lubrifiant durant les rapports sexuels.
Bien sûr, la majorité de ces produits gynécologiques ne sont pas ou peu pris en charge par la sécu...

La cicatrisation

   Le cancer du sein implique forcément plusieurs interventions chirurgicales : tumorectomie, ablation du ou des seins, reconstruction, curage axillaire, etc.
Il faut accepter ce nouveau corps, cette poitrine qui n'est plus la même et marquée de cicatrices.
Pour ma part, prendre soin de ma « nouvelle » poitrine et ses stigmates me permet de me la réapproprier...
Les cicatrices se travaillent, s'améliorent, et s'hydratent également.
Personnellement, je vais chez le kiné pour les faire masser car je pense que l'action mécanique prime sur les produits utilisés. Cela permet de remodeler les berges et de réduire l'inflammation. Le kiné peut également proposer un drainage lymphatique au niveau de la poitrine et du bras, surtout quand il y a eu un curage axillaire.
Ensuite, matin et soir, je passe de l'eau thermale (La Roche-Posay) en brumisateur puis je masse les cicatrices avec une alternance pommade ou crème ou huile. Mes produits phares sont Cicaplast B5 de La Roche-Posay, Cicalfate d'Avène, Ialuset (le seul à être remboursé !), Cicabio pommade de Bioderma et la petite huile miracle et qui sent super bon, Bi-oil.

Les thermes du Connétable - La Roche-Posay



   Parfois toutes ces solutions pour réparer la peau, lui redonner de l'élasticité ou améliorer les cicatrices ne suffisent pas. La consultation d'un dermatologue est toujours idéale.
Vous pouvez également vous faire prescrire une cure thermale dermatologique post-cancer par votre médecin traitant.
J'ai eu l'occasion d'être invitée par La Roche-Posay à venir découvrir les soins qu'ils proposent aux thermes du Connétable.
Ce joli village médiéval se situe dans la Vienne entre Tours et Poitiers, et il y jaillit une source d'eau aux milles vertues.
En effet, cette eau riche en Sélénium, Silice et Calcium est reconnue pour ses propriétés apaisantes et anti-inflammatoires.
Une cure post-cancer dure 3 semaines. Elle peut se faire après les traitements, avant une chirurgie pour gagner de l'élasticité et faciliter le travail du chirurgien ou bien en post chirurgie pour réparer la peau et améliorer la cicatrisation.
Vous serez suivi par un dermato référant qui orientera vos soins quotidiens en fonction de vos besoins : soins de pulvérisations localisées (il en existe même pour les problèmes de sécheresses vaginales !), douches filiformes, bains aérogazeux et massages sous eaux réalisés par des kinés. Les soins se passent en matinée et vous avez vos après-midis pour vous reposer, vous balader et profiter des soins de supports proposés au Pavillon rose : nutritionniste, psychologue, groupes de parole, séances de sport adapté, atelier maquillage mais aussi un salon de thé et une boutique aux produits adaptés comme la lingerie. Selon votre budget, vous pouvez également vous offrir un petit moment détente et bien-être au Spa Source de La Roche-Posay (piscine à jets, jacuzzi, sauna, hammam et soins du visage et du corps à base d'eau thermale et produits La Roche-Posay).

Spa Source La Roche-Posay

   Différents types d’hébergements vous sont proposés, du magnifique hôtel Les Loges du Parc (4 étoiles) à la façade belle époque, au camping, en passant par l'appartement meublé.
Lorsqu’elle est prescrite, la cure post-cancer est prise en charge à cent pour cent par la sécu. En ce qui concerne le transport et l’hébergement c'est une autre histoire ! Une petite partie est remboursée par la sécu (selon un forfait et vos revenus) et certaines mutuelles proposent également une participation (mais pas la mienne par exemple !).

   Prendre soin de soi, de son corps, s'autoriser à se faire du bien et renouer avec sa féminité est important dans le processus de reconstruction et pour l'estime de soi. Mais évidemment les produits adaptés, certains spécialistes, les cures ou les massages, tout cela a un coût ! Alors pensez à en glisser certains dans votre liste au Père Noël...
;-)


La Femme - Mycose






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un commentaire !