Visites

Translate

mercredi 15 mars 2017

Blue Mood

Michiru Kaiō alias Sailor Neptune


31 Mars 2016

   Les cheveux. Mes cheveux, ou plutôt mon absence de cheveux. Ça devient une obsession. Déjà parce que mon cuir chevelu me démange, me tire, et me fait mal... - oui, on peut avoir mal aux (non) cheveux, ce n'est pas un mythe -.J'y applique de la crème hydratante ou de l'huile de ricin pour me soulager. Et puis parce que la nuit je rêve d'une belle et longue chevelure, et malheureusement le matin quand je me réveille, ils ne sont toujours plus là !

   Je sature déjà de ma tête (prothèse) au carré. Certes, elle est plutôt confortable, au toucher on croirait de vrais cheveux, et pour ceux qui ne sont pas au parfum de mes mésaventures, l'illusion est parfaite. Mais pourtant, elle est triste. Je ne peux pas faire de grandes folies capillaires, seulement une petite mèche tressée ou une petite pince par ci par là... En plus de mon teint blafard et mes yeux de pandas, le brun - qui est ma couleur naturelle -rend mon minois encore plus cadavérique... Finalement, cette perruque me renvoie la maladie en pleine gueule !
Alors j'alterne avec des nouages de foulards mais tout cela manque d'un soupçon de folie. J'ai envie d'autre chose alors je me dis : quitte à ne plus avoir de cheveux autant oser quelque chose qui m'a toujours fait rêver !

   Cette idée me trotte dans la caboche depuis l'annonce de mon cancer et ses délicieux effets secondaires... Mais jusque-là, pas vraiment le temps de me pencher sur la question. J'en discute régulièrement avec ma super copine du bout du monde (Australie) avec qui je partage la passion du Kawaï, des paillettes, des baskets en peau de sirène et du Rainbow Hair (cheveux arc-en-ciel) ! 
Il est temps de reprendre au moins une partie de mon anatomie en main, alors je pars en quête de mon Graal capillaire !

   Je commence par arpenter les rues du centre-ville à la recherche de coiffeurs spécialisés ou de perruquiers, idem sur des sites internet spécialisés en prothèses thérapeutiques. Bredouille. Forcée de voir que sur Montpellier, comme sur le net, les perruques spéciales cancéreux ne sont ni fun, ni colorées - et que mes seules trouvailles m'auraient faite ressembler à une danseuse ratée du Crazy Horse -, j’élargis mes recherches. Je me décide à faire un tour sur des sites de Cosplay japonais ! 
Et là, enfin, je tombe sur la caverne d'Alibaba ! Toutes les coupes, toutes les longueurs, des cheveux courts à la chevelure de Raiponce et toutes les couleurs possibles et imaginables : du gris, du rose, du vert, du violet, du multicolore, du pastel, du fluo, et j'en passe... Le rêve ! Mon rêve !
Je passe des heures à explorer différents articles sur différents sites et je finis par trouver mon bonheur : une perruque longue - mais pas jusqu'aux genoux quand même - bleue turquoise ! La véritable coupe de Sailor Neptune, - collègue de Sailor Moon, personnage de manga, pour ceux qui ne connaissent pas ! -.Je ne suis pas une grande fan du shopping en ligne car quand on n'essaye pas, c'est toujours la surprise au moment de recevoir les articles et d'après mon expérience, elle n'est pas toujours bonne... Je ne sais pas comment elle est manufacturée, ni si elle est de bonne qualité ou encore si je vais la supporter mais pour le prix, je me lance ! Et au pire, je la ressortirai dans les soirées déguisées... ou bien je me lancerai dans le Cosplay…
 
Mon petit poney hair style

   Aujourd'hui, ma petite touche de joie est enfin arrivée jusque dans ma boîte aux lettres ! 
Je suis impatiente de la découvrir - j'adore recevoir des colis, j'ai l'impression d'ouvrir un cadeau -,une fois déballée, je file dans la salle de bain essayer ma nouvelle chevelure « petit poney ». 
Forcément au début, cela fait un peu bizarre, le bleu ce n'est pas commun, mais je crois qu'après être devenue chauve on se fait facilement à n'importe quoi d'autre ! Et puis, je trouve que ça ne me va pas si mal après tout, je sens que je vais m'y faire très vite. La finition n'est pas extraordinaire mais c'est tout de même tissé sur une bonnette en dentelle et je la supporte plutôt bien sur le crâne.
Je peux enfin me tresser les cheveux, faire des chignons ou même une queue de cheval...Ça ne paraît pas grand-chose mais pour moi, c'est le pied ! 
Il est temps d'avoir un regard extérieur.
Mon père est dans la cuisine, je teste sa réaction : 
"- Waouh, c'est beau ! "
   Ce qui est bien avec un papa (en tout cas le mien), c'est que peu importe ce que je porte, il trouvera (presque) toujours que ça va bien à sa fille. Et forcément, c'est bien la réaction que j'attendais de lui. 
Test numéro 2, Mathieu.
"- Ah ouais, ça change !"
Réaction plus mitigée mais il finira par s'y faire.

   Alors c'est sûr, une fois encore, il faut se confronter au regard, pas toujours bienveillant, des gens mais je commence à m'y faire - les tatouages ont été un bon entrainement -. Et puis voilà, j'apporte un petit rayon de soleil - ou plutôt un arc-en-ciel de couleurs -dans ma triste (sur)vie et rien que cela- tout comme le chocolat -est un énorme réconfort. Je crois bien que je ne vais pas la quitter de sitôt ma coupe Cosplay ! 
Je ne suis pas la seule à être de cet avis : mes amis, comme ma famille trouvent l'idée plutôt chouette, les patients ont le sourire aux lèvres en me voyant franchir les portes des salles d'attente, de la boîte à chimios ou du labo d'analyses et les médecins, tout comme le personnel médical, sont très emballés aussi ! 
Pourquoi ne pas conseiller de la couleur aux patients pour que la pilule de la perte des cheveux soit plus facile à avaler ?!
Je crois que je vais lancer une révolution colorée dans le milieu cancéreux !
Dans les rues c'est autre chose... Même si Montpellier est une ville très ouverte les réactions sont parfois un peu violentes mais je m'en fous, je continue à marcher droit devant moi...

   Ce changement me fait beaucoup de bien, je retrouve un peu de ma féminité, il m'aide à mieux assumer ce que je suis devenue, ce qu'il m'arrive, je reprends en partie possession de mon corps et surtout un peu plus d'assurance ! Je ressemble maintenant à une vraie super-héroïne avec mes cheveux turquoise, et je regagne un peu de force afin de mettre à terre mon adversaire lors de mes prochains combats. Je suis dans le blue mood !


 Isaac Delusion - Early Morning

4 commentaires:

  1. C'est sûr, très bonne idée cette couleur, perso j'adore et ça te va super bien. En plus, c'est bon pour le moral.
    Moi j'ai essayé des couleurs aussi, rouge, orange (j'adorais), et même vert sapin, sur une coupe courte structurée je trouvais ça vachement sympa et forcément pas commun. D'ailleurs un de tes cousins m'appelle géant vert depuis ce jour hahaha le chameau !
    Après tout ça, j'imagine ce que tu pourras apporter aux personnes qui doivent passer par les mêmes angoisses...
    Plein de bisous Lisa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahaha Je crois devinez lequel c'est ! Effectivement ce n'est pas commun mais ça fait du bien ! Merci Domi pour ces quelques mots ! Bisous

      Supprimer
  2. Quelle belle idée ces cheveux bleus turquoise ...et tu as raison ce brin de folie peut être contagieux auprès des femmes que tu croises et qui vivent la même chose que toi !! En plus ça te va très bien ( et même plus que çà !)
    Ça illumine ton visage et tu ressembles trait pour trait à une sirène de Disney !!!
    Ce matin j'ai rattrapé mon retard sur tes écrits de Mars ..... et je suis toujours aussi bouleversée!! Ton talent de guerrière couplé à ton talent d'écrivain, ça coupe le souffle !!! Nous t'embrassons bien fort Lisa ..... Portes toi bien !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire !